La FIJ Condamne la Violence Policière Contre un Journaliste au Togo

La Fédération Internationale des Journalistes

(FIJ) a condamné aujourd'hui la violence policière le vendredi 5 Octobre contre

un journaliste au Togo.


«Nous demandons aux autorités de mener une enquête

sérieuse sur ce cas afin que les forces de  sécurité comprennent que leur

rôle est de maintenir la sécurité des citoyens, et non de s'attaquer aux

journalistes », a déclaré Gabriel Baglo, Directeur Afrique de la FIJ.


Selon l'Union des Journalistes Indépendants du

Togo (UJIT), un affilié de la FIJ, le journaliste Justin Anani a été agressé

par les forces de sécurité  alors qu'il assurait la couverture de la

marche de protestation organisée par deux groupes de l'opposition, le

«Collectif Sauvons le Togo » (CST) et « Arc-en Ciel »  à Lomé, la capitale.


L'UJIT  et le Conseil National des Patrons de

Presse (CONAPP) ont ensemble dénoncé cet incident.


 Pour plus d informations, veuillez contacter

la FIJ au : +221 33 867 95 86

La FIJ représente plus de 600.000 journalistes dans

134 pays.