Canal + Horizons au-dessus de la loi ?

Communiqué de SYNPIC (Syndicat des Professionnels de l'Information et de la Communication du Sénégal), l'Union des Journalistes de l'Afrique de l'Ouest - Union des Journalistes Africains et la Fédération Internationale des Journalistes


Dakar, le 10 Septembre 2002


Le Directeur de Canal + Horizons Sénégal est décidément en phase avec sa logique d'harcèlement et de démantèlement de la partie de son personnel regroupée autour des Délégués du Personnel. Il vient, à la surprise générale, de procéder, à la date du 09 Septembre, à une demande d'autorisation de licenciement de Nassirou NDIAYE, premier délégué du personnel, (par ailleurs Secrétaire Général de la nouvelle section syndicale affiliée au Syndicat des Professionnels de l'Information et de la Communication du Sénégal - SYNPICS ), en s'appuyant sur un dossier fabriqué de toutes pièces.


Cette tentative de licenciement est une nouvelle escalade dans la politique poursuivie par la Direction Générale depuis quelques années. Cela malgré les efforts du personnel en vue du règlement à l'amiable des différents problèmes sociaux qui secouent l'entreprise. Par souci de voir la bonne marche de leur boîte, les travailleurs n'ont jamais ménagé aucun effort pour le renforcement de leur entreprise dans le paysage audio- visuel sénégalais. Pourtant, ce ne sont nullement les griefs qui manquaient pour rappeler cette Direction à l'ordre.


En effet, les délégués courent, depuis 4 ans, derrière l'acquisition d'un local que devraient leur fournir les responsables de Canal + Horizons conformément à la Loi. Les mêmes délégués du personnel ne parviennent pas à se libérer des contraintes professionnelles afin de bénéficier de leurs 20 heures mensuelles pour mieux vaquer à leurs obligations de délégués. Pire, la Direction s'est attelée, depuis quelques temps, à une diabolisation du personnel en vue de faire partir les responsables, jugés " empêcheurs de tourner en rond " et d'éléments, " subversifs " . C'est ainsi que Doudou NDAW, ancien délégué, a préféré, quitter la boîte suite aux harcèlements de la Direction.


Les dérives de la Direction de Canal + Horizons s'appréhendent aussi par le refus de payer les heures supplémentaires. La Direction est habituée à des mesures discriminatoires. Canal + se soumet scrupuleusement à la Loi en France, Canal + Horizons ignore superbement la Loi au Sénégal. Les ordres viennent de Paris.


Le mépris des textes , le dédoublement des postes sont des tentatives pour pousser à la sortie des travailleurs qui avaient jusque là porté sans faillir leur entreprises. Mais le DG affirme : " Les anciens sont amortis et je m'attellerai à les faire partir ".


Le Bureau Exécutif National du SYNPICS a porté plainte contre Canal + Horizons devant l'Inspection du Travail pour atteinte grave à la Liberté syndicale et violation des textes législatifs et réglementaires.