Les Journalistes Dénoncent une Nouvelle Tentative d'Intimidation contre 'L'Indépendant' au Burkina Faso

- Communiqué de Presse du Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC) et de l'Association des Journalistes du Burkina (AJB) -



Dans la nuit du 23 au 24 octobre 2003, un individu non identifié s’est introduit par effraction au siège du journal L’Indépendant. Le « visiteur » s’est mis à fouiller les locaux du journal - secrétariat, salles des machines, bureau du Directeur de Publication - alors que ce dernier se trouvait dans les toilettes.


Nos organisations ont rencontré le Directeur de Publication, M. SOME Liermé, et il en ressort les faits suivants :

- l’individu a forcé la porte du siège de sa publication ;

- le « visiteur » a fouillé les locaux, notamment les dossiers qui se trouvaient dans les tiroirs de son bureau ;

- il s’est installé au secrétariat du journal de 19 H à 3 H du matin environ, refusant de prendre les appels arrivant sur son portable.


Ces faits interviennent dans un contexte national marqué par une présumée tentative de coup d’Etat et l’assassinat d’un haut fonctionnaire dans son bureau dans la nuit du 17 au 18 octobre 2003 ; sur le plan africain, par l’assassinat du journaliste français Jean HELENE, correspondant de RFI à Abidjan, par un policier ivoirien.


Au regard de ces faits, l’AJB et le SYNATIC :

- dénoncent l’effraction opérée au siège de L’Indépendant ;

- stigmatisent cette tentative d’atteinte à l’intégrité physique et morale qui de ce fait met en danger les travailleurs du journal et particulièrement son directeur ;

- dénoncent cette forme d’intimidation qui vise l’ensemble de la presse et particulièrement les journalistes.


Aussi, l’AJB et le SYNATIC appellent l’ensemble des employés des médias à se solidariser avec le Directeur de Publication de L’Indépendant et son personnel. Ils appellent tous les acteurs de la société civile à rester vigilants et à exiger des autorités compétentes de l’Etat la garantie effective du droit à la vie, à l’information et la liberté d’expression reconnus à tout burkinabè par la Constitution du 2 juin 1991, et singulièrement pour les journalistes dans l’exercice de leur métier.


L'AJB et le SYNATIC exigent des autorités de la IVème République la prise de toute mesure utile pour garantir la sécurité et la liberté de tous les citoyens de notre pays.


Ils rappellent à l’opinion nationale et internationale que Norbert ZONGO, le fondateur et Directeur de Publication de L’Indépendant, avait, en son temps, alerté sur les menaces qui pesaient sur lui. La suite on la connaît*.



Jean Claude MEDA (AJB)

Justin COULIBALY (SYNATIC)


SYNATIC / AJB

04 BP 8524 OUAGA 04

TEL. : (+226) 34 37 45 – 34 41 89



* Norbert Zongo s'était spécialisé dans les enquêtes sur les "dossiers noirs de la IVème République". Son assassinat, le 13 décembre 1998, avait déclenché un tollé au niveau international et un très large mouvement de protestation dans le pays, qui ont fait du journaliste un symbole de vigilance pour la liberté d'expression et la lutte contre l'impunité au niveau international.


Voir également


Déclaration de la Société des Éditeurs de la Presse Privée (SEP) (format WORD)