Les créateurs appellent Bruxelles à protéger leurs droits pour éviter la « déchéance de la culture » européenne .

Les organisations représentant les écrivains, musiciens, acteurs et artistes ont aujourd’hui réclamé une plus forte protection de leurs droits ainsi qu’une nouvelle législation garantissant l’héritage culturel européen. « La dangereuse complaisance des décideurs au niveau national et régional risque d’entraîner une déchéance de la culture en Europe, à moins qu’une action urgente soit entreprise afin de défendre les droits des créateurs », a déclaré le Forum des Créateurs, un réseau européen regroupant auteurs et artistes, lors d’une conférence de presse à Bruxelles.


Les représentants des créateurs dénoncent l’influence des marchés qui, en répondant aux impératifs de rentabilité, menacent la politique de protection des droits de propriété intellectuelle. Les créateurs déclarent que cette situation pourrait avoir de dramatiques conséquences pour le développement culturel et mettre sérieusement en danger l’essence même de la diversité dans une Union européenne élargie.


« Les valeurs culturelles sont au cœur du projet Européen. La défense des droits des créateurs est ignorée des critères économiques qui dominent les politiques bruxelloises».


Les créateurs affirment que leur travail, intrinsèquement innovateur et représentant un élément dynamique et compétitif dans les relations commerciales avec une main d’œuvre de millions de personnes, contribue à environ 6 pour cent de l’économie européenne. Ce chiffre devrait augmenter de façon exponentielle devant l’expansion du secteur de l’information et des médias liée aux nouveaux développements technologiques.


« Les créateurs doivent recevoir une juste rémunération pour le travail qu’il fournissent et bénéficier de droits moraux forts » a souligné le Forum lors d’une conférence qu’il organisait hier sur les droits d’auteur dans l’Union européenne et la globalisation.


« Il est déplorable que ce précieux élément de la société et du travail européen soit marginalisé au profit d’intérêts commerciaux » a indiqué le Forum des Créateurs.


« Nous devons mettre un terme à cet insidieux système du « work for hire »qui refuse aux auteurs et aux artistes un contrôle sur l’utilisation de leur travail. Nous avons besoin de nouveaux systèmes de gestion des droits qui soient sûrs, transparents et justes. Il faut protéger les freelances et développer de nouvelles réglementations afin de compléter les directives européennes sur le droit d’auteur par la reconnaissance du droit moral. »


Le forum a rédigé une lettre ouverte signée par de nombreuses personnalités du monde de la culture européenne, et qui sera transmise aux responsables de l’Union européenne afin de demander un changement de direction en faveur de la protection des droits des créateurs.


« La bataille est loin d’être terminée » d’après le Forum. « Les institutions européennes doivent privilégier la diversité culturelle à la rentabilité et ceci passe par la reconnaissance du rôle fondamental que jouent les créateurs dans la vie économique et culturelle en Europe ».


Pour plus d’information : Pamela Morinière 00 32 2 235 22 16





Le Forum Européen

des Créateurs




European Writers' Congress / EWC

European Federation of Journalists / EFJ

International Association of Art / IAA Europe

Pyramide

Fédération Internationale des Musiciens / FIM

Fédération Européenne des Réalisateurs de l'Audiovisuel / FERA

Fédération Internationale des Acteurs / FIA

Union Network International / EURO-MEI