La liquidation de France Soir sonne le glas pour le pluralisme en France, selon la FEJ.

La Fédération Européenne des Journalistes (FEJ) et ses

affiliés français SNJ et SNJ-CGT font part de leur préoccupation sur la

situation des médias en France après l’annonce de la liquidation du quotidien

historique France Soir et de menaces pesant sur plusieurs titres de la presse

régionale du Groupe Hersant (GHM).

 

 « La fin de France Soir constitue un nouveau

coup porté au pluralisme dans le paysage médiatique en France, après la

disparition récente des kiosques du quotidien économique La Tribune », a

déclaré Arne König, Président de la FEJ. « Ce

sont également des  centaines de salariés des médias dont de nombreux

journalistes qui vont perdre leur emploi. Le scandale récent dans la presse

britannique concernant Murdoch montre à quel point l’absence de pluralisme peut

être dangereux dans une société démocratique ».

 

La FEJ note que, concomitamment à la fin de France Soir,

la presse régionale française connaît des turbulences dans le groupe GHM, qui a

ouvert des négociations avec le groupe belge Rossel pour la reprise de ses

titres moyennant un plan de suppression d’emplois. Les syndicats français SNJ

et SNJ-CGT ont alerté à ce sujet le chef de l’Etat François Hollande pour faire

part de leurs inquiétudes sur la situation prévalant dans le groupe GHM.

 

La FEJ demande la totale transparence dans ce dossier

qui concerne des centaines d’emplois, mais soulève aussi des questions autour

du pluralisme des medias.

 

La Fédération interpelle la Commission Européenne sur

le respect de la Charte européenne sur l’information et la liberté d’expression

et de son Article 11. Elle appelle également les pays concernés à se mobiliser pour veiller au

respect de cette Charte.

 

« La FEJ apporte sa solidarité aux journalistes et à

leurs syndicats dans leur combat pour l’emploi et la qualité de l’information »

a ajouté Arne König.

 

La FEJ représente plus de 300,000 journalistes dans plus

de 30 pays.

Pour plus d’informations, contactez la FEJ au +32

2 2352 200.