La FIJ condamne « l’agression barbare » d’un journaliste au Sénégal

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a condamné aujourd’hui l’agression de Pape Cheick Fall, le correspondant du Groupe Futurs Medias (GFM) à M’Backe (Centre - Est). Le journaliste a été grièvement blessé ce jeudi 04 mai aux alentours de 12 heures par quatre individus armés de bars de fer.


« C’est une tentative d’assassinat parce qu’ils ne l’ont frappé qu’à la tête. Le médecin nous a dit que Pape a perdu beaucoup de sang et qu’il doit faire certains examens avant de se prononcer », a confié à la FIJ, Daouda Diouf secrétaire général de la section GFM du Syndicat des professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS) et membre du Bureau Exécutif dudit syndicat.


Cette agression serait selon des collègues de la victime, une réaction à l’interview réalisée par Pape Cheick Fall avec un disciple du guide religieux, Cheikh Béthio Thioune. Ce disciple démentait les propos de son maître qui avait affirmé avoir quatre millions de disciples, lors de la récente annonce de son entrée en politique.


« Nous condamnons fermement cette agression barbare. C’est une façon de régler les différends d’une autre

époque. » a déclaré Gabriel Baglo, directeur du bureau Afrique de la FIJ. « Nous appelons les autorités

du Sénégal à diligenter au plus vite une enquête afin que les auteurs et les commanditaires de cette attaque

soient traduits devant la justice. »


Pour plus d’informations, merci de contacter le + 221 842 01 43

La FIJ représente plus de 500 000 journalistes dans plus de 110 pays