Appel conjoint FIJ/UJAO pour le Libéria

La Fédération Internationale des Journalistes a exprimé aujourd'hui son soutien à la démarche de l'Union des Journalistes d'Afrique de l'Ouest (UJAO) auprès de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) pour appeler à une meilleure prise en compte des droits des journalistes dans la sous-région et particulièrement à une solidarité régionale face à la situation dramatique des journalistes au Libéria.


Ibrahim Famakan Coulibaly et Malcom Joseph, respectivement Président et Vice-Président de l'UJAO, ont été invités à participer aux travaux du Parlement de la CEDEAO du 4 au 13 juin 2003 à Abuja (Nigeria). Leur contribution à cette session portait sur le rôle des médias dans la politique d'intégration des pays de la CEDEAO.


"Nous appelons la CEDEAO à prendre ses responsabilités pour favoriser la promotion et l'intégration d'un cadre légal effectif fondé sur la liberté d'expression, la sécurité des journalistes et la responsabilisation des professionnels des médias" a déclaré Aidan White, Secrétaire Général de la FIJ. " Nous attendons des représentants de la CEDEAO une réponse ferme et immédiate face à la situation prévalant au Libéria, où les menaces physiques directes succèdent à la fermeture des quelques médias pouvant encore prétendre à une certaine indépendance" a t-il ajouté .


"Nous sommes extrêmement préoccupé pour le sort des journalistes libériens en cette période de conflit armé à Monrovia" a déclaré Ibrahim Famakan Coulibaly. Malcom Joseph, Secrétaire Général du Syndicat des Journalistes du Libéria, est resté bloqué à Abuja.


Pour plus d’informations: + 32 2 235 22 00

La FIJ représente plus de 500 000 journalistes dans plus de 100 pays.