Newsletter: Colombie : FECOLPER négocie une réforme des médias dans le cadre du processus de paix

La Fédération colombienne des journalistes (FECOLPER) négocie avec le gouvernement une indemnisation des journalistes victimes du conflit avec les Forces Armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

L’organisation a fêté ses huit années d’existence lors de son assemblée annuelle à Bogota, les 5 et 6 décembre derniers. Les débats ont surtout porté sur l’indemnisation négociée avec le gouvernement pour les journalistes victimes du conflit. Cette négociation s’inscrit dans le cadre du processus de paix en cours avec les FARC. Les négociations aboutiront à un programme de réforme des médias visant à garantir leur liberté et leur sécurité et, ainsi, compenser des années de tyrannie et de vicissitudes endurées par les journalistes dans le pays.

« Nos collègues ont terriblement souffert au cours du conflit, devenant des cibles tant de la guérilla que des forces paramilitaires », a déclaré Adriana Hurtado, Présidente de FECOLPER . « 144 journalistes ont été tués depuis 1980. Nos membres exigent que le gouvernement saisisse l’occasion de ce processus de paix pour mettre en place les garanties d’un développement de la presse sûr, indépendant et pluraliste en vue de construire une paix durable, » a déclaré.

En guise d’avertissement, FECOLPER a publié, en février, son rapport annuel sur la liberté de la presse dans lequel elle fait état d’une augmentation de 23% des incidents impliquant des journalistes en 2015.