Libérez le caricaturiste politique malaisien, Zunar

La FIJ a lancé une campagne mondiale invitant à abandonner toutes les charges retenues contre Zunar, un caricaturiste politique malaisien contre lequel 9 chefs d’inculpation pour sédition ont été retenus en février lors de sa publication d’une caricature et d’un tweet. S’il est reconnu coupable, il risque jusqu’à 43 ans d’emprisonnement.

La FIJ, l’International Freedom of Expression Exchange (IFEX) et 41 autres organisations internationales de défense de la liberté d’expression ont écrit au Premier ministre malaisien, Najib Razak, afin que ces charges soient levées et que soit abolie la loi sur la sédition (1948). Pour lire la lettre, cliquez ici.

Par ailleurs, une pétition en ligne est organisée au niveau international réclamant une intervention immédiate. L’objectif est d’atteindre les 10000 signatures. La première audience du tribunal devait avoir lieu le 20 mai, mais a été reportée au 7 juillet. Agissez en signant la pétition avant le 7 juillet et #FreeZunar