Lettre d'information: La liberté d’expression gravement menacée au Bangladesh

Cette année, quatre blogueurs et un journaliste ont été tués lors d’agressions violentes. D’autres sont gravement menacés.

L’écrivain et blogueur américano-bangladais, Avijit Roy, a été frappé à mort à Dhaka en février. Le même sort était réservé au blogueur laïc, Md Oyasiqur Rahman Babu, dans la même ville, en mars. En mai, Ananta Roy était tué par des extrémistes islamistes à Sylhet dans le Nord-est du pays. En août, Niloy Neel était brutalement assassiné chez lui par quatre hommes alors qu’en juillet, le journaliste bangladais, Abu Sayeem perdait aussi la vie chez lui.

Les coups portés à la liberté d’expression ont été critiqués par la communauté internationale et le gouvernement a dû intervenir. Début septembre, des personnes étaient inculpées pour d’assassinats de blogueurs et tous ces inculpés étaient des islamistes radicaux. Aucune arrestation n’a eu lieu dans le dernier cas, celui d’Abu Sayeem.

Pour en savoir plus, c'est ici et ici.