Les journalistes européens soutiennent la lutte salariale menée dans le secteur des journaux en Allemagne

La Fédération Européenne des

Journalistes (FEJ) a exprimé aujourd'hui son plein soutien à la bataille

décisive menée par le Deutscher Journalisten Vervand (DJV) et la Deutsche

Journalisten Union (dju in ver.di) sur l'avenir

des conditions de rémunération des journalistes dans le secteur de la presse et

en particulier celui des jeunes journalistes.
 
Les syndicats allemands s'opposent au refus continu des éditeurs

allemands de discuter d'un compromis pour une nouvelle convention collective

juste et appropriée pour les 14.000 journalistes qui travaillent dans le

secteur des journaux, tant  pour les nouveaux journalistes que pour

le personnel salarié et les journalistes indépendants.

«Les journalistes de toute l'Europe soutiennent nos collègues

allemands", a déclaré Arne König, Président de la FEJ. «Nous nous joignons

à nos syndicats membres en Allemagne pour exhorter l'Association des éditeurs

allemands (BDZV) à proposer une solution constructive. Nous partageons la

colère de nos collègues sur la façon dont les éditeurs essaient de rendre la

profession journalistique peu attractive pour les jeunes journalistes. Cela ne

fera que renforcer la crise dans le journalisme et va à l'encontre du concept

de journalisme considéré comme un bien public. "
 
Les membres du DJV et du dju in ver.di ont voté presque à

l'unanimité des actions de grève afin de ne pas accepter un accord qui serait à

nouveau discriminatoire à l'encontre des nouveaux arrivants dans la

profession et d'empêcher ainsi le démantèlement des droits

collectifs. Selon les exigences des éditeurs, les nouveaux travailleurs

gagneraient jusqu'à 25%de moins. Parallèlement à la décision d'aller en

grève, il a également été décidé de demander une augmentation de 4% pour le

personnel et les journalistes pigistes qui travaillent dans le secteur des

journaux.
 
La FEJ, qui est le groupe européen de la Fédération Internationale des

Journalistes, déclare que ses syndicats membres, la DJV et le dju in Ver.di,

sont prêts à négocier et à mettre sur la table des solutions pour 

redynamiser le secteur des quotidiens. "La réponse n'est pas de chercher

des réductions de coûts au détriment des atouts les plus précieux du

secteur : le professionnalisme et l'engagement des professionnels des

médias à fournir le meilleur journalisme possible". Les syndicats de

journalistes à travers l'Europe apportent leur soutien complet à leurs

collègues allemands. Nos membres suivent de près ce qui se passe en Allemagne,

car cela peut avoir un impact dans d'autres pays européens ", a déclaré

Arne König.

 

Renate Schroeder ? EFJ Co-Director

European Federation of Journalists (EFJ/IFJ)

Renate.schroeder@ifj.org? http://ifj.org ? http://europe.ifj.org/en

T + 32 2 235 22 02 ? F + 32 2

235 22 19
Résidence Palace ? Rue de la Loi 155 ? B1040 ? Belgium

 

Join the EFJ campaign to free jailed Turkish

journalists now! Click HERE to send your e-petition.