Les journalistes européens apportent leur soutien au personnel de la BBC après leur vote massif en faveur de la grève

La Fédération internationale des journalistes et son organisation régionale, la Fédération européenne des journalistes, ont apporté aujourd’hui leur plein soutien aux salariés de la BBC qui ont décidé à une forte majorité de contester la décision de la direction de supprimer 4 000 emplois.


La FEJ, qui représente près de 250 000 journalistes à travers l’Europe, estime que ce scrutin représente « un vote massif pour défendre les valeurs de service public et les médias de qualité ».


« L’avenir de la BBC est en jeu, de même que sa réputation en tant que l’un des principaux radiodiffuseurs du monde », a dit Arne König, le président de la FEJ. « Les journalistes européens se tiennent aux côtés de leurs confrères de la BBC s’ils sont contraints de recourir à la grève. Il est temps pour la BBC d’entendre leur message et de négocier sérieusement avec son personnel ».


Le mois prochain, la FIJ organise à Rome une rencontre consacrée au conflit à la BBC et à la crise de la radio-télévision italienne, coïncidant avec la réunion du Comité exécutif de la FIJ.


« Le combat pour une radio-télévision de qualité à la fois dans les médias privés et publics est l’un des défis les plus importants auxquels le journalisme est confronté aujourd’hui», a déclaré M. König. « Nos confrères de la BBC ont affirmé leur détermination à se battre et nous ferons tout notre possible pour nous assurer de leur victoire. »


Les journalistes de la BBC, qui appartiennent à la National Union of Journalists, membre de la FEJ, ont voté à 84 % le principe d’une grève à moins que des négociations de dernière minute ne permettent de trouver une solution aux coupes proposées par le directeur général Mark Thompson. D’autres salariés de l’entreprise, appartenant aux syndicats BECTU et AMICUS, se sont également massivement prononcés pour la grève.


La première annonce de suppressions d’emplois remonte à décembre 2004. En mars 2005, à nouveau, la direction a annoncé de nouveaux licenciements. Le conflit social a commencé le mois dernier lorsque le directeur général de la BBC a rejeté un appel des syndicats en faveur de négociations sérieuses sur les suppressions d’emplois envisagées, par exemple un moratoire de 90 jours sur les suppressions et la garantie qu’il n’y aurait ni licenciements secs, ni ventes au privé.


La direction a affirmé que les suppressions permettraient d’investir davantage dans les programmes mais les syndicats soulignent que les coupes prévues dans les rédactions et les programmes vont sérieusement affecter la qualité de la production de la BBC. Les syndicats doivent se rencontrer aujourd’hui pour décider des étapes à venir.


Pour plus d’informations, contactez Jeremy Dear au 020 7843 3728 ou au 07855 384287, ou Paul McLaughlin au 07803 050865, ou consultez http://www.nuj.org.uk


Vous pouvez également envoyer vos messages de protestation par courriel à Mark Thompson à l’adresse mark.thompson@bbc.co.uk