Le Syndicat Belge des Journalistes et la Féderation Internationale des Journalistes condamne les violentes agressions contre trois journalistes marocains en Belgique

L’Association Générale des Journalistes Professionnels de Belgique (AGJPB) et la Féderation Internationale des Journalistes (FIJ) ont protesté vigoureusement aujourd’hui contre les agressions verbales et physiques dont ont été victimes trois journalistes marocains le WE dernier à Mol lors de l’assemblée annuelle de l’EUCOCO (Conférence des Comités de Soutien au Peuple Sahraoui).


Hassan El Bouharrouti (correspondant notamment pour 2M en Belgique), Abdullah Mustapha (correspondant de Asharq Alawsat) et Nassibi Mohammed (directeur du bureau de l'Agence Maghreb Arabe Presse en Belgique), ont été non seulement interdits d’accès à la conférence alors que d’autres journalistes pouvaient couvrir l’événement, mais ils ont en outre été injuriés et agressés physiquement par des participants à la conférence.


L’AGJPB et la FIJ rappellent que l’accès aux sources d’information et des conditions de sécurité pour les journalistes sont des fondements de la liberté d’exercice du métier; le pluralisme de l’information dans les médias suppose également que puissent s’exprimer, dans le respect de la déontologie du métier, différentes opinions et idées. La liberté d’information n’est pas compatible avec des mesures d’interdiction ou d’entraves au travail journalistique.


Plus d'infos : Robert Shaw (FIJ) – 02 235 22 00 – 0496 20 54 47

Martine Simonis (AGJPB) – 02 235 22 61 – 0476 22 50 52