La presse d'après

Où est le monde d'après, détaillé et promis à longueur de colonnes dans la presse ou sur les plateaux de télévision ? Qu'avons-nous appris de cette crise du Covid-19 qui devrait nous faire repenser notre fonctionnement vers plus de partages, plus d'équité, plus d'éthique ? 

La FIJ n'a pas attendu les annonces des gouvernements pour mettre sur la table un véritable plan de relance pour notre profession, mais aussi pour le secteur des médias dans son ensemble, dans une Plateforme mondiale pour un journalisme de qualité. Ce document, qui a reçu le soutien de l'ensemble des syndicats mondiaux de travailleurs, soit plusieurs centaines de millions de membres au total, propose notamment que les gouvernements créent une taxe nationale sur les recettes des GAFAM -  Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft - qui ont vu croître une fois encore leurs profits pendant cette crise mondiale.

Certains de nos affiliés ont déjà lancé des discussions avec leur gouvernement pour que cette taxe soit prélevée à la source, dans chaque pays, là où ces multinationales ne paient aucun impôt. Nous vous encourageons à vous mobiliser massivement pour que la situation évolue également dans votre pays. 

Si le monde a besoin d'une autre gouvernance, les citoyens ont besoin que leurs gouvernants fassent preuve de courage politique. La Plateforme de la FIJ les y aidera. Partagez-la, parlez-en, organisez des campagnes de plaidoyer... Construisons ensemble la presse de demain. 

 

Anthony Bellanger

Secrétaire général de la FIJ

For more information, please contact IFJ on +32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 146 countries

Follow the IFJ on TwitterFacebook and Instagram

Subscribe to IFJ News