La FIJ soutient les syndicats de journalistes français dans leur lutte contre les menaces qui pèsent sur l’emploi

La Fédération Internationale des Journalistes appelle les syndicats de journalistes à travers l’Europe et dans le reste du monde à apporter leur soutien aux syndicats de journalistes français qui mènent une campagne vigoureuse contre la proposition de loi qui permettrait aux employeurs de licencier plus facilement leurs employés.


L’antenne européenne de la FIJ, la Fédération européenne des journalistes, qui va tenir son Assemblée Annuelle en Slovénie à la fin de la semaine, déclare que les arguments du gouvernement français selon lesquels la loi réduira le taux de chômage ne sont pas convaincants.


“L’idée selon laquelle le licenciement sans motif pourrait apporter une réponse au chômage est simplement absurde”, a déclaré Arne König, le Président de la FEJ. “Les syndicats français qui se battent pour plus de protection de l’emploi mérite notre entier soutien ”.


La controverse sur la proposition de loi, qui a divisé la classe politique française et a rassemblé des milliers de syndicalistes et d’étudiants dans les rues de Paris pour les manifestations les plus importantes de ces dernières années, a suscité des inquiétudes jusque dans le secteur des médias, où l’on craint également un affaiblissement du droit du travail.


“Cette loi sera une étape supplémentaire vers le démantèlement du modèle social et du droit du travail qui ont été en vigueur en France pendant des décennies”, a déclaré M. König. “Si le gouvernement réussit à imposer ces changements, des pressions supplémentaires sur la protection sociale se poursuivront inévitablement ailleurs en Europe”.


De nouvelles manifestations de syndicalistes et d’étudiants auront lieu demain, et la FEJ appelle ses membres à envoyer des messages de soutien et de solidarité aux syndicats français qui sont engagés dans l’action. Parmi eux se trouvent le SNJ-CGT, la section des journalistes de la CGT, et le SNJ, groupe autonome qui mène également une campagne contre la proposition de loi.


Pour plus d’information, veuillez contacter: +32 2 235 22 02

La FIJ représente plus de 500.000 journalistes dans plus de 110 pays