La FIJ Réclame des Sanctions Plus Justes Pour Deux Journalistes en Prison Pour Outrage à Magistrat au Burkina Faso

 

La

Fédération Internationale des Journalistes a dénoncé aujourd’hui la

condamnation de deux  journalistes à un

an de prison ferme pour outrage à magistrat au Burkina Faso.


« Nous estimons que les peines infligées à nos

confrères sont démesurées et sévères. Nous demandons aux autorités de la

Justice de revoir ces peines en examinant l’appel introduit par la défense », a

déclaré Gabriel Baglo, directeur Afrique de la FIJ.


Selon l’Agence France Presse, le directeur de

publication de l'hebdomadaire L'Ouragan, Issa Lohé Konaté, et Roland Ouédraogo,

un rédacteur du journal, ont été condamnés lundi 29 Octobre chacun à douze

mois de prison ferme, 6.000 euros d'amende et 750 euros de dommages et intérêts

par le tribunal de grande instance de Ouagadougou, qui a interdit le journal de

parution pour six mois.


L’AFP  révèle que les deux journalistes

étaient notamment poursuivis pour "outrage à magistrat", sur plainte

du procureur de ce tribunal, mis en cause par un article dans une affaire de

trafic de faux billets de banque.

 

Pour

plus d informations, veuillez contacter la FIJ au : +221 33 867 95 86

La FIJ représente plus de 600.000

journalistes dans 134 pays.