La FIJ exige la libération d’un journaliste en détention secrète depuis 7 mois en Gambie

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a réclamé aujourd'hui la libération immédiate et sans conditions du journaliste Ebrima Chief Manneh, porté disparu depuis juillet 2006 et qui est détenu selon diverses sources dans un commissariat de police provincial de la Gambie.


Manneh, journaliste du quotidien pro-gouvernmental Daily Observer a été porté disparu depuis le 7 juillet et serait détenu par les services secrets gambiens, National Intelligence Agency (NIA). L'agence a à plusieurs reprises nié qu'elle détient le journaliste mais des informations de médias locaux et d'autres sources ont confirmé que Manneh a été emprisonné au secret dans différents endroits par la NIA.


« Nous exigeons la libération immédiate et sans condition de Chief Ebrima Manneh, » a dit Gabriel Baglo, Directeur du Bureau Afrique de la FIJ. « Il est dramatique que dans un état doté d’un système judiciaire, un journaliste peut être détenu au secret pendant sept mois sans aucune charge. »


Selon des sources locales et des journaux, le journaliste a été déplacé du siège de NIA à la prison centrale Mile Two dans la capitale Banjul aux commissariats de police de Kartong (Sud de Banjul), Sibanor (Ouest), Kuntaur (Centre) et puis à Fatoto (Est).


Quelques sources ont indiqué que la détention de Manneh est liée à un article de fond écrit par un correspondant étranger sur le Sommet de l’Union Africaine (AU) tenu à Banjul. L'agence de nouvelles Afrol a cité une source anonyme du Daily Observer disant que « les efforts de Chief de reproduire ledit article ont échoué, car les responsables du Daily Observer ont supprimé les pages imprimées et ont même informé la NIA qu'il est un saboteur du régime au pouvoir. » Manneh a été arrêté le jour suivant selon la même source.


La FIJ a réitéré son appel du 15 Décembre 2006 pour l’ouverture d’une enquête indépendante sur l’assassinat du journaliste Deyda Hydara, tué en Gambie il y a deux ans.


Lamin Fatty, un journaliste de The Independent, journal actuellement fermé, est en procès devant une cour de magistrat depuis juillet 2006. Fatty a été arrêté le 10 avril 2006 et a été détenu au secret pendant plus de deux mois. Fatty est accusé de « diffusion de fausses informations. »


« Nous réclamons la fin de ce procès ridicule de Lamin Fatty. Il n'y a aucune charge contre lui; ce harcèlement devrait s'arrêter et le journaliste devrait être acquitté et compensé pour toute cette torture morale, » a dit Baglo.


Pour plus d’informations, merci de contacter le + 221 842 01 43

La FIJ représente plus de 500 000 journalistes dans plus de 110