La FIJ et l’USYPAC solidaires de la « journée sans médias » en Centrafrique

 

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) et son affilié

régional en Afrique centrale, l’Union des Syndicats des Professionnels de la

presse en Afrique Centrale (USYPAC) ont apporté aujourd’hui leur solidarité aux

journalistes de Centrafrique qui entament ce lundi 29 avril une « journée

sans médias » pour dénoncer les menaces et 

pressions de tous genres qui pèsent sur eux.

 

« Nous  apportons toute la

solidarité des journalistes d’Afrique et du monde à nos collègues de la République

Centrafricaine. Ils sont en train de payer de manière injuste les coûts de

l’instabilité sociopolitique de leur pays depuis l’année dernière. Nous

espérons que cette journée servira de déclic pour que ceux qui portent atteinte

à la sécurité des journalistes et à la liberté de la presse sachent que le

journaliste exerce un métier de service public utile aux populations », a

déclaré Gabriel Baglo, directeur Afrique de la FIJ.

 

La FIJ a fréquemment dénoncé le saccage de plusieurs sièges de

journaux, de radios communautaires et de radios privées, des actes ayant pour

l’essentiel eu lieu depuis le déclenchement de la rébellion du Séléka et sa

prise de pouvoir à Bangui, la capitale de Centrafrique. 

 

« Les journalistes et professionnels des médias, tant du secteur

public que du secteur privé en République Centrafricaine, sont victimes de

toutes sortes de pressions (...) Il y a aussi les cas de menaces de mort à

l'encontre de certains d'entre nous, de même que de nombreux cas de pillages,

de destruction de matériels et de biens, rendant impossible le travail des

journalistes », a déclaré  Faustin

Bambou, directeur de publication du journal "Les collines de

l'Oubangui" et membre de l'Union des journalistes de Centrafrique (UJCA)

cité par l’agence AFP.

 

« Nous encourageons nos collègues de Centrafrique à rester fermes

sur la défense de la liberté de la presse et leur propre sécurité. Ce sont des

moyens importants pour assurer une presse libre et indépendante », a

déclaré Stanis Nkundiye, président de l’Union des Syndicats des Professionnels

de la Presse en Afrique Centrale (USYPAC).

 

 

 Pour plus

d'information, veuillez contacter la FIJ au : + 221 33 867 95 86

La

FIJ représente plus de 600.000 journalistes dans 134 pays du monde