La FIJ dénonce une « culture de l’impunité » au Niger, suite à une tentative d’assassinat contre un journaliste indépendant

Le Syndicat des agents de l’information du Niger (Sainfo) et la Fédération internationale des journalistes (FIJ) ont protesté vigoureusement aujourd’hui contre la tentative d’assassinat dirigée contre Nouhou Arzika, qui anime notamment une émission sur la radio R et M dont l’objectif est de présenter un regard critique sur des problèmes de société. M. Nouhou est également membre du conseil supérieur de la communication et président de la coalition des associations de droits de l’homme.


Nouhou Arzika a failli perdre la vie dans son bureau mercredi dernier alors qu’il était en entretien avec une représentante de l’ambassade des Etats-Unis. Il a alors été victime d’une tentative d’assassinat dont l’auteur selon le syndicat des agents de l’information du Niger est Dan Foulani, homme d’affaire et ami personnel du Président du Niger.


« Une telle attaque contre un journaliste indépendant est absolument inacceptable » a déclaré Aidan White, Secrétaire Général de la FIJ. « Ces faits relèvent d’une culture de l’impunité qui doit être fermement condamnée par les autorités ».


Dan Foulani a fait irruption dans le bureau du journaliste accompagné de trois acolytes, qui ont ceinturé M. Arzika alors que l’homme d’affaire le menaçait avec un pistolet. L’animateur n’a dû son salut qu’à l’irruption d’un collègue, qui a pu s’interposer.


La commission de lutte contre l’impunité et la corruption avait déjà épinglé l’homme d’affaire dans une affaire de corruption et M. Foulani avait apparemment menacé les membres de la commission avec une arme. Cet incident a été relaté dans l’émission hebdomadaire qu’anime Nouhou Arzika, ce qui lui a valu à son tour des menaces concrétisées par une tentative de meurtre.


« Les journalistes ne peuvent être que scandalisés par ces faits d’une gravité exceptionnelle » a déclaré White. « Il est essentiel que cet individu soit appréhendé et traduit devant la justice ».


Cette tentative d’assassinat a entraîné une réelle mobilisation des organisations de droits de l’homme et des organisations de journalistes. Des communiqués ont été lu dans les radios pour dénoncer cet acte et demander l’arrestation de l’homme d’affaire. Nouhou Arzika a porté l’affaire devant la justice en portant plainte contre Dan Foulani.


La FIJ appuie les initiatives du syndicat des agents de l’information du Niger et demande aux autorités de faire toute la lumière sur cette sombre affaire.


Pour plus d’informations merci de contacter le : +32 2 235 22 06

La FIJ représente plus de 500 000 journalistes dans plus de 110 pays.