La FIJ dénonce « les tactiques de terreur » du gouvernement somalien alors que ses troupes assiègent une station de radio

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a appelé aujourd'hui le Gouvernement Fédéral de Transition de la Somalie à arrêter de terroriser les médias après que les forces de sécurité ont assiégé Shabelle Radio, une station de radio privée et ont ouvert le feu sur le bâtiment. Un garde de sécurité aurait été blessé dans l'assaut.


L'attaque survient juste trois jours après que la police a effectué une descente sur Shabelle Radio et brièvement détenu 17 journalistes et autre personnel.


« Les tactiques de terreur des forces du gouvernement met les vies des journalistes de Shabelle Radio en danger, » a dit Gabriel Baglo, Directeur du bureau Afrique de la FIJ. « C'est de l'intimidation choquante qui doit être arrêtée. »


Ce matin les forces du gouvernement ont encerclé le siège de Shabelle Radio à Mogadiscio après avoir ouvert le feu sur le bâtiment. Selon des sources locales, certains agents se sont enfuis mais d’autres sont encore piégés dans le bâtiment et un homme aurait été blessé. Environ six heures après le début de l'attaque, l’un des journalistes piégés a dit à la FIJ qu'ils ont peur d’ouvrir les portes et craignent que la radio soit fermée. Ils ne savent pas ce qui a suscité le siège.


Dans la matinée du samedi dernier, la police a accusé le personnel de la radio d’avoir jeté une grenade sur une patrouille passant près des locaux. Environ 17 journalistes et professionnels des médias dans le bâtiment ont été arrêtés et brièvement détenus. Depuis lors les forces du gouvernement sont au portail principal, harcelant les journalistes entrant dans la station.


« Nous invitons le Gouvernement de Transition à lever le siège et à retirer les forces de sécurité des environs de Radio Shabelle, » a dit Gabriel Baglo.


En août dans un assaut similaire le groupe privé de radio et de télévision Global Broadcasting Corporation basé à Mogadiscio a été forcé de fermer après que des forces gouvernementales étaient stationnées au portail du groupe.


Pour plus d’informations, merci de contacter le + 221 842 01 43

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 114 pays dans le monde