La FIJ demande la protection des journalistes en Somalie après l’attaque du véhicule des dirigeants du syndicat

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a condamné aujourd’hui la récente attaque des dirigeants du syndicat des journalistes somaliens (NUSOJ) et appelé l’Union Africaine et la communauté internationale à intervenir pour améliorer la situation sécuritaire en Somalie.


« La situation volatile en Somalie permet aux milices d’attaquer, de tuer, de blesser et de voler des civils en plein jour en toute impunité », a dit Gabriel Baglo, Directeur du Bureau Afrique de la FIJ.


Deux membres du bureau exécutif du NUSOJ ont été attaqués par trois hommes armés à environ 45 kilomètres de Baidoa alors qu’ils se rendaient à Mogadiscio le vendredi 4 août aux alentours de 9 heures 30, a dit le syndicat.


Le chauffeur, Madey Garas a été tué sur le coup, a dit le NUSOJ. Le vice président du NUSOJ Fahad Mohammed Abukar a été blessé par une balle qui a d’abord atteint le chauffeur. Le secrétaire général du NUSOJ Omar Faruk était également dans la voiture mais n’a pas été blessé.


« Deux gardes du corps qui étaient dans le véhicule du syndicat ont tiré sur les assaillants les obligeant à s’enfuir dans la brousse » a dit Faruk. Fahad Mohammed Abukar a reçu des soins d’urgence et a été admis à l’hôpital de Mogadiscio pour retirer le métal de son bras droit, a-t-il ajouté.

La FIJ demande à l’Union Africaine et à la communauté internationale d’intervenir pour mettre fin aux assassinats délibérés de civils et de journalistes en Somalie.


Ces derniers mois, il y a eu un déferlement d’intimidation et de violence contre les journalistes par le gouvernement et des milices.

Le 23 Juin, le caméraman freelance suédois Martin Adler a été assassiné par un inconnu lors d’une marche organisée par l’Union des Tribunaux Islamiques, à Mogadiscio. L’auteur de ce brutal meurtre court toujours.


Pour plus d’informations, merci de contacter le + 221 842 01 43

La FIJ représente plus de 500 000 journalistes dans plus de 110 pays