La FIJ condamne 'le brutal assassinat' d’un caméraman suédois en Somalie

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) condamne avec la dernière énergie le brutal assassinat d'un caméraman freelance suédois, lors d’une marche organisée par l’Union des Tribunaux Islamiques, à Mogadiscio (Somalie).

Selon le groupe de communication basé à Mogadiscio, Shabelle Media Network, le caméraman a été atteint par balle au cœur et est mort sur le coup. La même source indique que les auteurs et les raisons de cet assassinat ne sont pas encore connus.

Après trois mois de combats contre la milice des Seigneurs de la Guerre, les miliciens des Tribunaux Islamiques ont pris le contrôle ce mois-ci du Sud de la Somalie, dont la capitale Mogadiscio.

« Nous condamnons vigoureusement cet insensé et brutal assassinat » a déclaré Gabriel Baglo, Directeur du Bureau Afrique de la FIJ. « Nous appelons le Président de la Commission de l’Union Africaine, Alpha Oumar Konaré et le Secrétaire Général des Nations Unies, Kofi Annan à amplifier leurs efforts pour que la Somalie ne soit plus un pays sans loi où les journalistes et professionnels des médias sont tués impunément».

Le gouvernement intérimaire et l’Union des Tribunaux Islamiques doivent mettre tout en œuvre pour retrouver et punir les auteurs le plus tôt possible.

Pour rappel, la correspondante de la BBC Kate Peyton et la journaliste Duniya Muhyadin ont été tuées en Somalie, l’année dernière. 



Pour plus d’informations, merci de contacter le + 221 842 01 43

La FIJ représente plus de 500 000 journalistes dans plus de 110 pays