La FIJ applaudit la « Réponse admirable » des journalistes en soutien aux collègues frappés par la tragédie en Asie

Les syndicats de journalistes du monde entier ont répondu « admirablement » à l’appel international, lancé par la FIJ, au soutien des journalistes et des employés des médias qui ont été frappés lors du tragique tremblement de terre en Asie.


«Après quelques jours seulement, les syndicats et associations des journalistes ont fait preuve d’une extraordinaire générosité dans leur réponse au calvaire de leurs collègues de l’océan indien,» a déclaré Aidan White, Secrétaire Général de la FIJ.


Selon la FIJ, les dons et offres d’aide ont émané de plus d’une dizaine de pays et 18 000 euros ont déjà été envoyés du Fond de Solidarité de la FIJ en Indonésie, où quelques 200 journalistes sont toujours portés disparus. Un des grands quotidiens d’Aceh, le Serambi Indonesia, a perdu une centaine d’employés et ses locaux d’imprimerie qui se trouvaient sur la côte ont été emportés par les flots. Le quotidien a repris néanmoins la publication de ses tirages.


La FIJ a également accueilli les informations portant sur la couverture des événements traumatiques publiées par le Centre Dart, membre de l'institut international pour la sécurité des journalistes (INSI), prodiguant ainsi avis et conseils aux journalistes et aux employés des médias qui couvrent cette tragédie.


«Les milliers de journalistes et le personnel médiatique qui couvrent cet événement sont les témoins d’une tragédie et de scènes d’une horreur sans nom, » a ajouté White. « Il est important qu’ils soient conscients des conséquences que ce contact avec la mort et la destruction peut avoir sur le plan personnel.»


De plus, la FIJ vient d’adresser une lettre au Secrétaire Général des Nations Unies, Koffi Anan, lui demandant de garantir que les efforts de reconstruction dans la région soient aussi suivis de réformes médiatiques.


Des représentants officiels de la FIJ comptent se rendre dans la région au cours des prochains jours afin de soutenir les affiliés locaux en Inde, au Sri Lanka, en Thaïlande, en Malaisie et en Indonésie qui ont été les pays plus durement touchés par le désastre.


«Les syndicats de journalistes sont, à l'image des autres groupes de la société civile, en train de joindre leurs efforts au courant général de soutien aux victimes du désastre, mais ils se sentent également concernés par les besoins plus spécifiques de la communauté des médias,» a conclu le Secrétaire Général.


La FIJ déclare que les dons peuvent se faire à l’adresse ci après:

Asia Disaster Relief for Journalists and Media Staff

C/o IFJ Fonds d’entraide

Fortis Banque

Agence Rond Point Schumann 10

1040 BRUXELLES

IBAN: BE64 2100 7857 0052

Code Swift: GEBABEBB


Pour de plus amples renseignements, prière de contacter: Robert Shaw, Responsable de l’information et des droits de l’homme à la FIJ, au numéro de téléphone suivant:

+32 2 235 22 07 ou

+32 496 205 447 (GSM)


La FIJ représente plus de 500 000 journalistes dans plus de 110 pays différents


Autres informations utiles:


Le Centre DART: Sensibilisation des journalistes aux traumatismes causés par les tsunamis


La clinique Fleet Street: Information médicale pour les professionnels des médias couvrant le désastre causé par les tsunamis en Asie