La FEJ publie des recommandations pour les photographes afin de lutter contre les restrictions imposées aux photographes de presse

La Fédération Européenne des Journalistes (FEJ), l’organisation régionale européenne de la Fédération Internationale des Journalistes, a rendu public aujourd’hui ses nouvelles recommandations adoptées afin de s’assurer que les photographes de presse aient le droit de prendre leurs propres décisions éditoriales quand ils couvrent des événements importants.

« Nous avons adopté ces recommandations pour que les journalistes à travers toute l’Europe bénéficie d’un standard unique, éthique et juste qui leur permette de travailler librement et en toute indépendance sans être sous le contrôle de leurs sujets ou de toute autre influence extérieure », a déclaré Arne König, Président de la FEJ.


En réponse au nombre grandissant de restrictions imposées aux photographes de presse dans leur couverture des événements artistiques, culturels, politiques et sportifs majeurs, la FEJ a élaboré ses propres recommandations pour contrer les pressions exercées sur les photographes pour qu’ils signent des contrats abusifs qui les privent notamment de leurs droits d’auteur.


Lors de son Assemblée Générale qui s’est tenue à Zagreb les 24 et 25 mars 2007, la FEJ a adopté des « Recommandations relatives à l’accréditation des photographes pour les événements importants ». Dans ces recommandations, la FEJ presse les journalistes de refuser de travailler si des restrictions sont opposées à leurs mouvements, sauf si elles le sont pour des raisons de sécurité manifestes ou de stricts impératifs organisationnels.


Les recommandations énoncent que l’accès aux événements importants doit être ouvert à tout titulaire d’une carte de presse agréée ou d’une accréditation de presse, travaillant pour un média reconnu comme tel ou désigné par ce média. Les journalistes doivent être libres de prendre des photos à tout moment, sous réserves des limites imposées par les principes éthiques du journalisme


Les recommandations appellent aussi les journalistes et les photographes à refuser de signer tout contrat qui les priverait de leurs droits d’auteur sur leurs œuvres ou tout contrat qui les obligerait à soumettre leurs photos à une procédure d’autorisation préalable à leur publication ou à leur télédiffusion.


Le texte intégral des « Recommandations relatives à l’accréditation des photographes pour les événements importants » peut être téléchargé ici (pdf).


La FEJ a soutenu à de nombreuses reprises le boycottage de concerts d’artistes dont le management prétendait obtenir le contrôle des œuvres des photographes.


Les syndicats de journalistes norvégiens et les associations des entreprises de presse norvégiennes ont récemment rendu publique une déclaration commune appelant les organisateurs norvégiens à indiquer fermement aux artistes et organisateurs étrangers que les médias de Norvège n’acceptent pas de restrictions à leur travail lors des événements qui ont lieu dans ce pays. Cette déclaration a été rendue publique à l’occasion du boycottage total par les médias du concert de Dolly Parton à Oslo, le 15 mars dernier. Le management de la chanteuse américaine avait proposé aux photographes des contrats aux conditions inacceptables.


« Il s’agit d’une très bonne illustration de la manière dont les recommandations peuvent être utilisées tout à la fois par les journalistes et par les patrons de presse pour s’assurer que tous les événements sont couverts de façon professionnelle et indépendante, procurant au public des informations de qualité », a déclaré König au sujet de l’action norvégienne.


Pour plus d’informations à ce sujet:

http://www.ifj.org/default.asp?index=970&Language=EN

http://www.ifj.org/default.asp?Index=4059&Language=EN

http://www.ifj.org/default.asp?Index=4803&Language=FR