La FEJ condamne fermement les attaques dirigées vers des médias turcs en France et en Allemagne

La Fédération

Européenne des Journalistes (FEJ) a condamné aujourd'hui les attaques qui ont

été faites mercredi envers les bureaux de Zaman, journal en langue

turque basé à Paris.

"La

violence vis-à-vis des bureaux de Zaman à Paris et Cologne est une

nouvelle agression déplorable envers le journalisme et la liberté de la

presse", a déclaré Arne König, président

de la FEJ.

Zaman nous a rapporté qu'un groupe de quelques quinze partisans

du PKK avaient fait irruption, masqués, dans leurs bureaux parisiens, menaçant

les employés et vandalisant le matériel. Des attaques similaires ont été constatées au bureau de Cologne, en Allemagne. Un groupe pro-PKK a jeté des

cocktails Molotov sur le bâtiment de Zaman mercredi soir. La police

allemande a arrêté deux personnes présumées liées à l'attaque.

"Cette

augmentation récente de la violence et des menaces envers les médias et les

journalistes à travers l'Europe est gravement alarmante et doit être fermement

condamnée", a ajouté König. "Nous attendons des autorités françaises

et allemandes qu'elles fassent tout leur possible pour traduire en justice les

agresseurs et veiller à ce que la sécurité de Zaman et de ses employés

soit garantie et ce, au nom de la liberté de la presse et de la liberté

d'expression."

Un porte-parole

de Zaman a déclaré que l'attaque menée contre les locaux parisiens était

la troisième en six mois. Le journal a également accusé les partisans du PKK

d'avoir mené des attaques similaires antérieurement sur ses bureaux à Londres,

Vienne et Zurich.

Pour plus

d'informations, contactez la FEJ au 32 2 235 2200
La FEJ représente près de 250 000 journalistes dans plus de 30 pays.