FIJ Congrès 2001 : 25. L'Egalité au coeur du Journalisme (Plan d'action)

Resolutions approuvées par le 24ième Congrès de la FIJ reuni a Séoul du 11 au 16 juin 2001



25. L'Egalité au coeur du Journalisme (Plan d'action)


Le 24ème congrès de la FIJ, réuni à Séoul du 11 au 15 juin 2001 :


  • fait l'éloge des activités réalisées par le groupe de travail pour les femmes ;

  • demande au Comité exécutif d'étendre les activités du groupe de travail (à présent dénommé Conseil pour l'égalité entre hommes et femmes), en particulier par le biais des structures régionales de la FIJ et dans le cadre de son programme de projets ;

  • adopte le plan d'action suivant :


  • Plan d'action

    1. Femmes dans le journalisme


    Action :

    Le Conseil pour l'égalité entre hommes et femmes doit rédiger un aperçu des meilleurs exemples des pratiques syndicales en vue d'augmenter le nombre de femmes occupant des postes à responsabilités dans les médias. Une telle enquête devrait être centrée sur les meilleurs exemples pratiques au niveau des clauses sur l'égalité obtenues lors de négociations collectives.


    Elle devrait englober les meilleures pratiques contenues dans les conventions collectives en matière de :

  • congé parental ;

  • protection sociale ;

  • temps de travail ;

  • modèles visant à concilier responsabilités professionnelles et familiales ;

  • promotion;

  • d'accès à la formation.


  • La FIJ devrait soutenir la mise en œuvre des meilleurs exemples, dans le cadre d'une formation syndicale ou d'autres séminaires. Les organisations nationales devraient veiller à ce que les meilleurs exemples pratiques soient incorporés dans leurs propres négociations collectives nationales et à tenir la FIJ informée de la mise en œuvre de ces meilleurs exemples. Le Conseil pour l'égalité entre hommes et femmes devrait mettre au point un code de conduite destiné aux cadres féminins dans les médias.


    2. Femmes et syndicats


    Parmi les syndicats, il n'existe pas d'accord généralisé sur la question de savoir quelles structures particulières destinées aux femmes, qu'il s'agisse d'un système d'attribution de siège ou de quotas, constituent le meilleur moyen d'améliorer la représentation et la participation des femmes dans l'organisation syndicale.


    Action :

    Le Conseil pour l'égalité entre hommes et femmes devrait élaborer une analyse des comités et des systèmes pour les femmes, chargés d'établir des objectifs relatifs à la représentation féminine, et expliquer si et comment ces structures ont contribué à améliorer la participation des femmes au sein de l'organisation syndicale. Les syndicats nationaux devraient s'appuyer sur cette recherche pour instituer des comités et des systèmes chargés d'établir des objectifs concernant la représentation féminine et d'informer la FIJ de la création de ces structures. La FIJ devrait inciter les femmes à assumer des responsabilités directoriales par l'intermédiaire d'activités et de programmes spéciaux de formation.

    Le congrès décide que le Comité exécutif de la FIJ devra élaborer un plan annuel destiné à promouvoir auprès des femmes journalistes les principes et les valeurs du syndicalisme.


    3. A travail égal salaire égal : un problème pour les syndicats et pour la FIJ


    Action :

    Le Conseil pour l'égalité entre hommes et femmes devrait entreprendre une campagne centrée sur l'égalité de rémunération. Elle devrait être organisée aux niveaux régional et national, et être centrée sur l'obtention dans la pratique de l'égalité de rémunération en faveur des femmes. La FIJ devrait lancer une enquête sur les meilleures pratiques en matière d'égalité de rémunération et en diffuser les résultats auprès de ses organisations affiliées dans le but de mener des actions au niveau national.


    Chaque région devrait désigner un coordinateur de cette campagne :

    Asie-Pacifique : Bureau de projets de la FIJ

    Amérique du Nord : TNG-CWA

    Amérique latine : Bureau régional de la FIJ

    Afrique : WAJA, EAJA, SAJA

    Europe : FEJ


    La FIJ devrait assurer la coordination de cette campagne avec la Confédération Internationale des Syndicats Libres (qui représente les centrales syndicales). Parmi les objectifs de la campagne devraient figurer l'obtention d'une révision régulière des salaires en concertation avec les employeurs, l'octroi aux syndicats d'un droit de consultation relatif aux catégories barémiques et la promotion des meilleures pratiques dans les conventions collectives. La campagne devrait être appuyée par des séminaires et des réunions pratiques.


    La FIJ devrait aider les syndicats à mettre au point des stratégies et des campagnes nationales, taillées sur mesure afin de répondre aux besoins particuliers du pays. La campagne devrait avoir pour but d'obtenir la mise en œuvre pratique de toutes les conventions clefs de l'OIT qui permettent de sauvegarder les droits des femmes.


    4. L'image des femmes dans les médias


    Action :

    Le Conseil pour l'égalité entre hommes et femmes devrait coopérer avec d'autres groupements qui s'occupent de l'image de la femme dans les médias. Une initiative de la FIJ consistera à rassembler les expériences syndicales pour établir des lignes directrices en matière de reportage et encourager l'utilisation de ces dernières dans le cadre de la formation en journalisme. La FIJ devrait mettre au point les matériels qui aideront les syndicats à résoudre ce problème de l'image, dans le souci d'assurer des reportages équitables et équilibrés.


    5. Réseau de la FIJ pour les femmes


    Un réseau FIJ de messagerie électronique pour les femmes existe déjà, mais il convient de l'étendre et de confier sa coordination au niveau régional aux bureaux et aux fédérations régionales de la FIJ.


    Action :

    Le réseau de messagerie électronique devrait servir de base à la campagne "à travail de valeur égale, salaire égal". Chaque région devrait désigner un(e) coordinateur(trice) du réseau de messagerie électronique. Le Conseil pour l'égalité entre hommes et femmes devrait assumer la coordination d'ensemble de ce réseau. Le Secrétariat et les bureaux régionaux de la FIJ veilleront à ce que toutes les informations relatives aux manifestations, aux activités et aux actions de la FIJ soient diffusées via le réseau des femmes, ceci afin de garantir une pleine participation des femmes.


    6. Femmes et FIJ


    Action :

    Le congrès appelle les syndicats affiliés à la FIJ à désigner des femmes pour siéger au Comité exécutif de la FIJ. Le congrès demande au nouveau Comité exécutif de mettre au point, en collaboration avec le Conseil pour l'égalité entre hommes et femmes, une stratégie dont le but est d'assurer que les problèmes des femmes feront partie intégrante de toutes les activités de la FIJ. L'égalité doit être intégrée dans tous les points débattus au congrès.


    7. Accès à la formation


    Le Comité FIJ pour les femmes devrait élaborer des stratégies qui aideront les syndicats à améliorer l'accès des femmes journalistes à une formation. Cet accès doit concerner la formation initiale, la formation continue et la formation spécialisée. La FIJ devrait instaurer des alliances avec des universités, des écoles de journalisme, des centres de formation, etc., afin d'y attirer de jeunes femmes.