FIJ Congrès 2001 : 15. Défense de la liberté de la presse

Resolutions approuvées par le 24ième Congrès de la FIJ reuni a Séoul du 11 au 16 juin 2001


15. Défense de la liberté de la presse

NUJ Grande-Bretagne et Irlande

Syndicat des journalistes de Chypre


Le 24ème Congrès de la FIJ, réuni à Séoul du 11 au 16 juin 2001,


reconnaissant le courage et les sacrifices de milliers de journalistes, d'auteurs et de travailleurs des médias pour défendre la liberté de la presse,


inquiet du nombre croissant de cas où les gouvernements sévissent contre un journalisme légitime en prenant pour prétexte des accusations d'espionnage,


constatant que l'équipe de télévision du programme Insight News, de la chaîne britannique Channel Four, a été arrêtée en août dernier au Liberia et accusée d'espionnage, ce qui pourrait lui valoir une peine pouvant aller jusqu'à dix ans de prison,


constatant en outre l'arrestation, dans la partie Nord de Shener Levent, rédacteur en chef, et de deux journalistes du quotidien chypriote turc Avrupa, accusés d'espionnage par l'armée turque et l'administration chypriote turque sous le contrôle de l'armée, et de trahison,


déplorant la condamnation à sept ans de prison de Miroslav Filipovic, un journaliste d'investigation de premier plan du quotidien serbe Danas, accusé d'espionnage et de diffusion d'informations fallacieuses,


déclare que ces affaires sont le fait de gouvernements qui cherchent à faire endosser aux journalistes la responsabilité de leurs propres problèmes, et s'appuient sur des dispositifs juridiques absurdes pour étouffer le débat et intimider les autres journalistes.


Le Congrès en appelle au Comité exécutif pour qu'il mène une campagne mondiale ferme destinée à lutter contre les censeurs et les tyrans qui violent les droits des journalistes. Une telle campagne doit notamment porter sur la publication d'un rapport annuel dressant la liste des violations commises à l'encontre des droits des journalistes, où qu'elles se produisent.