Construire la confiance dans la solidarité - Déclaration de Rabat

Fédération Internationale des Journalistes

Fédération des Journalistes Arabes


Les dirigeants de la Fédération Internationale des Journalistes et de la Fédération des Journalistes Arabes, réunis à Rabat, Maroc, le 12 avril 2003,


Insistant sur le fait que tous les journalistes doivent pouvoir travailler dans des conditions de travail sûres et sécurisées,


Exigeant que tous les gouvernements suppriment les obstacles à la liberté de la presse et au libre exercice de la profession de journaliste, et


Estimant que les journalistes à travers le monde doivent travailler ensemble pour construire une solidarité mondiale fondée sur les principes du pluralisme et de la démocratie,


déclarent

1. leur condamnation totale de toute forme de menace pesant sur les journalistes, et en particulier les meurtres et intimidations brutales qui ont lieu actuellement en Irak, et


2. leur intention de collaborer ensemble dans le but d’ enquêter sur la mort de journalistes ainsi que sur les autres tentatives d’intimidation, de détention et de harcèlement affectant le personnel des médias pendant le conflit en Irak.


En outre, la FIJ et la FJA,


Conscientes de la nécessité d’un dialogue élargi et renforcé entre les journalistes sur les questions de liberté de la presse et de défense du professionnalisme, particulièrement en période de tension,


Estimant que la restructuration des médias en Irak doive refléter les normes les plus élevées en matière de pluralisme, de liberté de la presse et d’indépendance rédactionnelle,


Convaincus que les droits sociaux et professionnels des journalistes sont mieux protégés à travers la création d’associations et de syndicats puissants, indépendants et fédérateurs,


S’accordent à travailler ensemble avec les objectifs suivants :


1. veiller à ce que la voix de la liberté de la presse dans le monde arabe soit entendue dans les discussions internationales sur les stratégies de restructuration des médias en Irak ;


2. aider les journalistes irakiens à lancer une organisation nouvelle, unifiée et vigoureuse, impliquée dans la défense des droits sociaux et professionnels de tous les journalistes irakiens ;


3. défendre les droits des travailleurs de tous les médias du Proche Orient et en particulier des journalistes palestiniens ;


4. soutenir l’Institut International pour la Sécurité dans le Journalisme (INSI), en veillant à ce que tous les journalistes arabes et les travailleurs des médias aient accès à la formation, à l’assistance et aux autres bénéfices de la campagne mondiale pour la sécurité dans les médias ;


5. organiser des programmes de formation professionnelle pour les journalistes ainsi que des actions visant à renforcer le respect des valeurs éthiques et professionnelles ;


6. établir une plate-forme commune d’exigences reflètant les priorités des journalistes à l’échelle régionale et mondiale dans l’élaboration d’une politique mondiale du commerce et au sein du sommet mondial de la société de l’information et


7. soutenir la création de syndicats et d’organisations de journalistes indépendants afin de défendre de meilleures conditions de travail dans le journalisme.


La FIJ et la FJA s’accordent à créer une commission commune afin de superviser la coopération entre leurs deux organisations et mettre en place un plan d’action immédiat:

  • une étude sur les conditions de travail des journalistes en Irak,

  • l’organisation d’un atelier commun sur la liberté de la presse, qui sera organisé par la FIJ au Caire en 2003,

  • l’établissement d’un programme commun de formation sur les questions professionnelles et syndicales,

  • le soutien à l’INSI, en incluant un représentant de la FJA au comité de direction,

  • des accords pour une participation, sur base commune, aux réunions des deux organisations,

  • l’établissement d’une ligne de communication directe et continue entre les sièges des deux organisations pour soutenir une future collaboration.

  • Pour remplir ces objectifs, la FIJ reconnaît la FJA en tant que groupe régional représentatif des journalistes arabes et approuve la participation des membres de la FJA dans le travail de la FIJ.

    Enfin, la FIJ et la FJA félicitent le Syndicat National de la Presse Marocaine, membre actif des deux organisations, pour la tenue de cette initiative historique et pour avoir ainsi créé l’opportunité d’un dialogue apportant une impulsion importante et durable à l’unité, à la solidarité et au professionnalisme du journalisme à travers le monde.