Appel a tous les syndicats de journalistes de France Télévisions de réfuser le lancement du CII

Les principaux syndicats de journalistes de France Télévisions - SNJ, SNJ-CGT, USJ-CFDT de France 2 et de France 3- ainsi que les sociétés de journalistes des 2 chaines de programmes du groupe comme les syndicats inter catégoriels CFDT Radio Télé et SNRT CGT des chaines publiques appellent l'ensemble des personnels du service public de la télévision à ne pas collaborer avec la nouvelle chaîne d'information internationale:


POUR UNE CHAÍNE INTERNATIONALE… PU-BLI-QUE!


Le gouvernement RAFFARIN s’obstine: il vient d’annoncer le lancement de la Chaîne française d’informations internationales (CII), directement inspirée du projet de Bernard BROCHAND, député-maire UMP de Cannes.


Il s’agit en fait d’un véritable OVNI industriel, une société privée associant France Télévisions et TF1 avec présidence tournante mais financée à 100% sur fonds publics!


Ce qu’aucune démocratie européenne n’avait osé envisager, le gouvernement RAFFARIN s’apprête à le mettre en œuvre. TF1 est sur le point de réussir un exploit: celui de s’offrir une chaîne internationale sans débourser un centime alors que son réseau de correspondants à l’étranger se résume à 5 bureaux pour plus de 220 pays !


De plus Patrick LE LAY n’oublie pas de protéger sa chaîne «tout info» LCI de toute concurrence. Il impose au gouvernement d’interdire la nouvelle chaîne sur le territoire français.


Il s’agit donc d’un véritable détournement de fonds publics au profit d’intérêts privés.


Qu’elle serait la crédibilité d’une chaîne internationale en partie dirigée par une multinationale dont les bénéfices dépendent des bonnes relations qu’elle entretient avec les gouvernements des pays où cette chaîne sera diffusée?


Les personnels de France Télévisions (France 2, France 3, France 5, RFO) sont prêts à faire vivre la chaîne internationale publique dont la France a besoin en association avec leurs confrères de l’ensemble du service public audiovisuel (RFI, CFI, TV5, EURO NEWS) et de l’AFP.


Cette chaîne doit impérativement être diffusée sur le territoire national.


Nous rappelons que France Télévisions avait présenté un projet parfaitement viable allant dans ce sens.


De son côté la mission parlementaire présidée par le député UDF François ROCHEBLOINE avait fait des propositions très proches de ce que nous préconisons avec le soutien de tous les groupes parlementaires UMP, UDF, PS, PCF.


A l’évidence, le projet concocté par Bernard BROCHAND sur injonction de la maison BOUYGUES et avec la bénédiction du Président CHIRAC fait l’unanimité contre lui.


Les organisations signataires APPELLENT tous les personnels de France Télévisions, journalistes, techniciens, administratifs à refuser de participer à cette parodie de chaîne d’information.


Il est hors de question pour nous de collaborer avec une société privée dont «le métier», selon les propres termes de son PDG, consiste «à vendre à Coca-Cola, du temps de cerveau humain disponible».


Paris, le 09 décembre 2004