Oops, an error occurred! Code: 202005282055022e6bc6ef

L’exploitation des droits de propriété intellectuelle est un sujet qui concerne la plupart des gouvernements, des grandes entreprises et des réunions économiques du monde. Les journalistes doivent pouvoir bénéficier de droits de propriété intellectuelle. Ces droits, ce sont les droits d’auteur.

Le programme de la FIJ sur les droits d’auteur exige la reconnaissance des journalistes en tant qu’auteurs de leur travail, leur droit de contrôle sur l’usage fait de leur œuvre et une rémunération équitable pour ce travail, qu'il soit exploité en ligne ou hors ligne. La FIJ s'oppose ainsi au système de copyright anglo-saxon selon lequel tous les droits des journalistes salariés, mais également ceux d'une large partie des indépendants, sont cédés dans le contrat de travail.

Les droits d’auteur ne sont pas seulement des droits économiques. Les journalistes, les photographes et les professionnels des médias ont aussi besoin d’une forte protection légale de leurs droits moraux, ce qui inclut le droit d'être désigné comme auteur et le droit d'empêcher que leurs œuvres soient utilisées de manière ou dans un contexte préjudiciable. Dans le système anglo-saxon du copyright, les auteurs peuvent et sont souvent forcés de céder leur droit moral. 

Le droit de chacun à exercer un contrôle sur son œuvre est crucial afin de maintenir des normes d’éthique, qui définissent et garantissent un journalisme de qualité. trop souvent les journalistes sont contraints de signer des contrats spoliateurs de droit (buy-out contracts) dans lesquels ils et elles cèdent tous leurs droits d'auteur sans rémunération additionnelle pour la réutilisation de leur travail.

Nous soutenons l’harmonisation légale des droits d’auteur à travers le monde avec pour but d’amener l’ensemble des pays au niveau de protection existant en Europe continentale. Nous exigeons que les droits de négociation collective pour les créateurs soient établis là où ils sont absents.

Le travail sur les droits d’auteur est encouragé par le Groupe d’Experts pour les Droits d’Auteur de la FIJ/FEJ (AREG), qui se compose de journalistes et d’avocats. Le groupe se réunit régulièrement afin d’identifier les menaces visant les droits d’auteur et de penser à des actions adéquates pour défendre et soutenir les journalistes et leurs syndicats qui se battent pour obtenir davantage de protection.