Syndicalisation du journalisme basé sur les droits humains en Turquie et adaptation à l’ère numérique

En travaillant avec les syndicats de journalistes, le projet ciblera les journalistes et les travailleurs des médias non syndiqués, les journalistes poursuivis et licenciés dans le cadre de l’état d’urgence, les journalistes en milieu de carrière devant s'adapter aux nouvelles pratiques professionnelles en ligne et aux entrepreneurs lançant des start-up numériques.

Il permettra d’organiser des ateliers, des formations, des campagnes et des programmes pour:

  • améliorer les conditions de travail en sensibilisant le public aux droits sociaux et syndicaux des travailleurs parmi les journalistes et les travailleurs des médias dans 20 régions
  • faire preuve de solidarité avec les journalistes travaillant après le coup d’Etat, persécutés pour leur travail et désormais poursuivis ou au chômage suite à la fermeture de médias, notamment par la création d'un fonds de solidarité
  • former des journalistes aux droits de l'homme et au journalisme professionnel pour que les médias numériques puissent contrer la culture de la post-vérité
  • apporter un soutien financier aux start-up dans le secteur des médias numériques par le biais d'un programme de sous-subvention

Localisation: Turquie

Dates: 2018- 2021

Ce projet bénéficie du soutien financier du programme de l'instrument européen pour la démocratie et les droits de l'homme (IEDDH), géré par la Commission européenne.