La pandémie de Covid-19 a perturbé la façon dont les journalistes organisent leur travail et l'industrie des médias dans son ensemble. Les journalistes du monde entier ont été contraints de transformer leurs maisons en salles de rédaction alors que les gouvernements fermaient les espaces de travail physiques pour empêcher la propagation du virus. Cette transition brutale et non réglementée des rédactions vers le télétravail pour une durée encore indéterminée présente des opportunités mais aussi plusieurs défis qui doivent être relevés d'urgence.

Le télétravail doit être réglementé - des règles sont nécessaires pour garantir sa mise en œuvre de manière sûre et équitable.

Pour marquer la Journée mondiale pour le travail décent le 7 octobre, la FIJ publie des directives destinées à ses affiliés afin de garantir la protection des droits du travail des journalistes travaillant à domicile et pousser les gouvernements nationaux à encadrer le télétravail.

Le télétravail a un impact énorme sur les droits des travailleurs des médias, mais il met également en péril leur capacité à fournir un reportage de qualité en supprimant le centre physique de collaboration des journalistes lors de la production des informations.

Si les reportages de terrain et les interactions en salle de rédaction restent des conditions de base pour un journalisme de qualité, le télétravail peut offrir des avantages aux travailleurs des médias, notamment en ce qui concerne le gain de temps non rémunéré passé dans les transports, la réduction du niveau de stress, d'anxiété et de l'empreinte écologique. Il apporte également une certaine flexibilité de travail aux journalistes et peut contribuer à équilibrer vie professionnelle et vie privée s'il est correctement encadré et combiné à d'autres mesures.

Comment les syndicats peuvent-ils garantir les droits des travailleurs des médias qui télétravaillent?

Développer des cadres juridiques nationaux

Développer des cadres juridiques nationaux qui définissent clairement ce qui est du télétravail et ce qui ne l'est pas, conformément aux normes de l’Organisation internationale du travail.

Renforcer les Conventions collectives

Des conventions collectives solides restent le meilleur outil pour les syndicats et les travailleurs des médias afin de garantir que la législation sur le télétravail est appliquée de la même manière à tous et toutes, employé.e.s comme indépendant.e.s.

S’assurer d’un bon équipement

Plusieurs entreprises de médias ont demandé aux journalistes de «rentrer chez eux» et de simplement continuer à travailler. Une formation aux nouvelles applications de travail et de communication, un bon équipement et un accès décent à Internet sont des conditions essentielles pour une transition réussie et inclusive vers le télétravail.

Respecter le droit de se déconnecter

Des études universitaires récentes ont révélé que, depuis la mise en place du télétravail, les jours et les heures de travail ont augmenté, brouillant les frontières entre vie privée et professionnelle. Une division claire entre les heures de travail et la vie privée est essentiel pour un travail à distance sain et non intrusif.

Maintenir l’égalité des droits

Les employeurs ne peuvent faire de discrimination entre les travailleur.euse.s des médias qui télétravaillent et ceux et celles qui ne le font pas. Les salaires, les heures de travail, l'accès à la promotion et la stabilité de l'emploi doivent être égaux quel que soit le lieu de travail.

Protéger les données

La protection des données doit être soigneusement considérée. Travailler à domicile signifie que l’accès aux fichiers confidentiels d’une salle de rédaction sera probablement moins protégé. Les médias doivent garantir que la cybersécurité reste essentielle même lorsque les journalistes travaillent à distance.

Respecter les pauses des travailleurs

Le droit à de courtes pauses pendant les heures de travail doit être garanti lors du travail à domicile.

Sanction et contrôle

Contrôler et sanctionner par des amendes les employeurs qui ne respectent pas la loi.

S’assurer de la sécurité à domicile

Les employeurs doivent évaluer les conditions de santé et de sécurité dans lesquelles les journalistes opèrent pendant le télétravail, y compris la cybersécurité.

Prévoir une feuille de route pour rouvrir les salles de rédaction physiques

Les salles de rédaction physiques sont essentielles pour la production d’informations et les employeurs des médias doivent élaborer un plan pour les rouvrir lorsque la situation sanitaire le permet.