Les menaces qui pèsent sur la liberté de la presse entravent le droit du public à l'information. Les restrictions imposées aux médias, la fermeture de journaux locaux, le contrôle des médias de service public, la précarité et l'insécurité, l'intimidation et la violence à l'encontre des travailleurs des médias sont autant de moyens de restreindre la liberté de la presse au moment même où la pandémie du Covid-19 menace des vies et l'ensemble de l'économie mondiale.

À l'heure actuelle, les journalistes et le journalisme de qualité sont essentiels.

Cette année, la FIJ marquera la Journée mondiale de la liberté de la presse en tirant la sonnette d'alarme contre les menaces à la liberté de la presse et en réaffirmant l'importance vitale de fournir aux citoyens des informations véridiques, vérifiées et impartiales. Face à une pandémie mondiale, le droit du public à l'information est plus important que jamais pour protéger sa vie et celle des autres et pour répondre au mieux à une crise économique imminente.

La FIJ appelle les gouvernements à fournir aux journalistes toute la sécurité et l'indépendance dont ils ont besoin pour faire leur travail, à cesser d'interférer avec la presse et à assurer une transparence accrue dans leurs décisions.

Les activités de la FIJ pour marquer la Journée mondiale de la liberté de la presse se concentreront sur :

Faites-nous part de vos projets pour marquer la Journée mondiale de la liberté de la presse le 3 mai. Envoyez un courriel à  internifj@ifj.org afin que nous puissions dresser la liste de vos activités.