14/03/2017
 

LuxLeaks : journaliste acquitté, peines réduites pour les deux lanceurs d’alerte

Les syndicats SNJ, le SNJ-CGT, la CFDT Journalistes, les trois affiliés français de la Fédération internationale des journalistes, première organisation mondiale de la profession, se félicitent de l’acquittement du journaliste d’investigation Edouard Perrin dans l’affaire Luxleaks prononcé mercredi 17 mars 2017 par la Cour d’appel luxembourgeoise, tout en dénonçant l’acharnement de la justice du Grand-Duché contre les lanceurs d’alerte, Antoine Deltour, condamné à une peine de 6 mois de sursis et 1500 euros d’amende et Raphaël Halet qui a écopé d’une amende de 1000 euros.

Les trois hommes comparaissaient devant la justice luxembourgeoise, accusés d’avoir révélé les pratiques financières qui permettaient à des grands groupes de pratiquer de l’évasion fiscale par le cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC)». Des révélations faites dans le cadre de l'émission "Cash Investigation" sur France 2.

Lors de l’audience en appel le 12 décembre 2016, les syndicats de journalistes français avec la Fédération européenne des journalistes (FEJ) avaient témoigné à Luxembourg leur solidarité aux trois prévenus.

Pour les syndicats français, « la condamnation d’Antoine Deltour et de Raphaël Halet reste scandaleuse », comme l’a souligné aussi Ricardo Gutierrez, secrétaire général de la FEJ, le groupe régional de la FIJ, à l’issue du Opens external link in new windowverdict.

« Considérer Antoine Deltour comme un lanceur d’alerte et le condamner pour vol, fraude informatique et blanchiment, ce n’est tout simplement pas cohérent », selon la FEJ.

Dans ce procès, emblématique de la liberté d’expression et d'information, la cour a reconnu le rôle nécessaire des deux lanceurs d'alerte, elle les a cependant condamnés, donnant ainsi à penser que les multinationales comptent plus que l'intérêt général des citoyens.

Les syndicats français continuent derechef à exiger une protection légale des lanceurs d'alerte pour qu'ils puissent continuer, en toute tranquillité, à exercer leurs vigilances avec les journalistes.


For more information, please contact IFJ on + 32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 140 countries

Follow the IFJ on Opens external link in new windowTwitter and Opens external link in new windowFacebook

Opens external link in new windowSubscribe to IFJ News

Share

Comment

L'adresse e-mail n'est pas valide
Veuillez entrer
Si vous ne voyez pas votre commentaire, c'est qu'il est en cours de modération ou qu'il a été rejeté.