06/04/2018
 

Hong Kong : querelle sur la liberté d'expression

Benny Tai (centre gauche) a fondé le mouvement d'occupation qui a contribué à galvaniser les rassemblements en 2014 en appelant à des réformes démocratiques. Ici, il chante des slogans après avoir parlé aux médias devant le Tribunal (District Court) pour son procès du 19 septembre 2017 sur les accusations de nuisance publique lors des rassemblements du « Mouvement des parapluies » de 2014 à Hong Kong. Crédit : ISAAC LAWRENCE / AFP

Benny Tai, professeur associé de droit à l'Université de Hong Kong, a fait des commentaires lors d'un forum à Taïwan fin mars. Le gouvernement de Hong Kong et les groupes pro-Beijing ont vivement critiqué ses commentaires. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) se joint à son affilié, l'Association des journalistes de Hong Kong (HKJA) pour dénoncer fermement la condamnation des commentaires de Benny Tai.

Categorie:

Asia Pacific, News, News, ASIA PACIFIC, Campaigns, Reports, Events, Meeting, Workshop, Conference

Benny Tai, professeur associé de droit à l'Université de Hong Kong, a fait des commentaires lors d'un forum à Taïwan fin mars. Le gouvernement de Hong Kong et les groupes pro-Beijing ont vivement critiqué ses commentaires. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) se joint à son affilié, l'Association des journalistes de Hong Kong (HKJA) pour dénoncer fermement la condamnation des commentaires de Benny Tai.

Les 24 et 25 mars, Benny Tai assistait à un forum à Taiwan, où il a fait des commentaires en faveur de l'indépendance de Hong Kong. Après que les commentaires ont été rendus publics, le gouvernement de Hong Kong a publié le 30 mars une déclaration « condamnant fermement » les commentaires de Benny Tai : « Hong Kong pourrait envisager de devenir un État indépendant ». Le Bureau des affaires du Conseil d'État de Hong Kong et Macao, le Bureau de liaison de la Chine à Hong Kong et le parti politique pro-Beijing de Hong Kong ont condamné les commentaires de Benny Tai. Le quotidien public China Daily a également condamné ces déclarations et a appelé le gouvernement de Hong Kong à prendre des mesures légales contre le professeur. Plusieurs groupes pro-Beijing ont demandé que Benny Tai soit licencié de l'Université de Hong Kong.

Opens external link in new windowLire le communiqué complet en anglais.


 Pour de plus amples informations,
veuillez contacter la FIJ Asie-Pacifique au +61 2 9333 0946

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 146 pays

Retrouvez la FIJ Asie-Pacifique sur Twitter: Opens external link in new window@ifjasiapacific

Retrouvez la FIJ Asie-Pacifique sur Facebook: Opens external link in new windowwww.facebook.com/IFJAsiaPacific 

Share

Comment

L'adresse e-mail n'est pas valide
Veuillez entrer
Si vous ne voyez pas votre commentaire, c'est qu'il est en cours de modération ou qu'il a été rejeté.