10/11/2017
 

Cameroun : Trois journalistes relaxés

Le tribunal militaire de Yaoundé a déclaré la fin des poursuites judiciaires contre trois journalistes lundi 30 octobre.

Categoría:

Press Release, News, News, AFRICA, Campañas, Informes, Events, Meeting, Workshop, Conference

Le tribunal militaire de Yaoundé a déclaré la fin des poursuites judiciaires contre trois journalistes lundi 30 octobre. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) se joint à l’Union des Syndicats des Professionnels de la Presse d’Afrique Centrale (USYPAC) pour saluer une «victoire pour la communauté journalistique» qui doit être assortie «de mesures concrètes pour faire respecter la liberté de la presse au Cameroun».

Les journalistes Baba Wamé, Rodrigue Tongué et Félix Cyriaque Ebolé Bola étaient inculpés depuis octobre 2014 pour non-dénonciation d’informations sensibles en leur possession, faits requalifiés plus tard de «complicité de tentative d’outrage au Président de la république».

Il leur était reproché, «en temps de paix, de n’avoir pas averti les autorités militaires, administratives ou judiciaires de toute activité de nature à nuire à la défense nationale ». Ils risquaient une peine d’emprisonnement allant de un à cinq ans et d’une amende de 50.000 à 5.000.000 de francs.

Au terme de deux ans d’instructions, une année de procès et 27 audiences, les journalistes ont été mis hors cause le 30 octobre par le tribunal militaire de Yaoundé pour faits non établis.

L’USYPAC salue le courage de ses confrères «qui ont connu, durant cette pénible période, la résidence surveillée et l’interdiction de rencontrer des journalistes nationaux ou étrangers et celle de voyager, pour ne citer que ces restrictions imposées par le juge».

Anthony Bellanger, secrétaire général de la FIJ a déclaré: «Cette décision est une victoire pour la communauté journalistique. Il est grand temps de mettre fin à la criminalisation de la fonction journalistique telle qu’elle existe au Cameroun. Nous engageons le gouvernement à prendre des mesures concrètes afin de faire respecter la liberté de la presse dans le pays.»


Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ

au + 32 2 235 22 16

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 141 pays

Retrouvez la FIJ sur Twitter et Facebook

Abonnez-vous aux infos de la FIJ

Share

Comment

Please enter valid email address
Please enter valid name
If you don't see one of your comments, that means that it is not moderated yet or it has been rejected.