Le Service de Diffusion Publique

La Fédération Européenne des Journalistes (FEJ) défend les valeurs du service de diffusion publique. Nous promouvons les valeurs du service public, l’indépendance éditoriale, la qualité des programmes et les systèmes d’administration démocratiques et responsables. La FEJ est un membre du dialogue social dans le secteur audiovisuel de l’Union Européenne.

Tout comme d’autres secteurs, les journalistes de diffusion continuent à faire face à de sévères problèmes concernant leur avenir. Les organisations de diffusion se livrent au licenciement, dans le domaine public comme dans le commercial. Les fonds de pensions sont en crise et les employeurs forcent souvent le changement dans les pratiques de travail et dans les accords de salaires et de conditions, exigeant plus de travail et de compétences de la part des employés. Il ne s’agit pas seulement d’employeurs en train de réduire les conditions d’emploi, mais on constate aussi une augmentation des interférences politiques.

- En Grèce, un plan d’état a été mis en place pour intégrer les journalistes de la diffusion publique dans la structure salariale de la fonction publique et pour renégocier l’accord collectif national.

- En Hongrie, les lois de diffusion ont été changées par un gouvernement qui refuse d’adhérer aux accords européens.

- Au Royaume-Uni, un gel de cinq ans imposé par le gouvernement sur la redevance de la BBC a conduit à la perte de 2000 emplois.

- Au Portugal, en Espagne et en France, les gouvernements exercent une pression financière sur les diffuseurs publics pour qu’ils réduisent leurs effectifs ou même pour qu’ils privatisent.

Ces cas ne sont que des exemples de ce qu’il se passe partout en Europe, et ils montrent les difficultés qu’ont les organisations membres en essayant de défendre les salaires et les conditions de travail de leurs membres. Les journalistes les plus vieux et les plus expérimentés sont poussés à la retraite ou sont licenciés. S’ils sont souvent remplacés, c’est souvent par des travailleurs plus jeunes et inexpérimentés qui recevront un salaire moindre, ce qui résulte souvent en une perte de qualité. Par ailleurs, plusieurs des nouvelles recrues ne sont pas enclins à rejoindre un syndicat.

La FEJ crée la solidarité entre syndicats. Elle coordonne les discussions entre les syndicats, les organisations internationales et les autres groupes mondiaux qui s’occupent des médias. Ce programme d’action devrait permettre la préservation et l’expansion des bonnes conditions et de l’intégrité de la diffusion.

 


Rapports et publications

 

Le Guide de le Diversité Culturelle sur les reportages à la télévision publique

Le Manifeste de l’EFJ sur les Valeurs du Service Public dans les Médias en 2005