Dashub an application for journalists

is a plateform aimed at communication professionals or assimilated. Monitor social networks and the web. Focus on key players. Manage your sources per topics and organize them through an engaging and user-friendly tool.

Programme de Travail 2013 - 2016

 

PROPOSÉ PAR LE COMITÉ EXÉCUTIF DE LA FIJ

PRÉAMBULE:

Avec des journalistes dans le monde entier en proie à la double pénalisation de la cri­se économique mondiale et de turbulences sans fin dans les médias, notre programme de travail doit avant tout traiter de l’effort consenti par nos syndicats membres pour:

résister au massacre des emplois et défendre les conditions de travail et les droits des travailleurs qui sont leurs membres dans tout ce paysage de l’in­formation, notamment en se constitu­ant chefs de file de la lutte contre des emplois qui ne cessent de se précaris­er rendant de plus en plus difficile un journalisme de qualité;               

construire la syndicalisation grâce à un recrutement cohérent, améliorer les emplois en investissant dans l’or­ganisation, la promotion de représent­ants et de délégués syndicaux, et en défendant les journalistes dans tous les secteurs et toutes les plateformes, et parler avec autorité au nom des journalistes;

défendre le journalisme indépendant, professionnel et éthique dans un nou­veau monde de l’information, du jour­nalisme et le pluralisme démocratique.

Le Programme de travail de la FIJ pour 2013-2016 donne la priorité aux activités mondiales et régionales suivantes:


CONSTRUIRE NOS RÉGIONS

poursuivre le renforcement du travail des bureaux régionaux de la FIJ et, no­tamment, leur travail en matière de sécurité des journalistes, de développe­ment professionnel, et de construction et consolidation de nos syndicats mem­bres, et encourager les initiatives région­ales pour le financement des activités, dont la coopération avec les institu­tions régionales de défense des droits de l’homme et de soutien aux médias;  

cartographier un plan de développe­ment régional qui transformera nos bureaux régionaux en hubs qui se doteront d’objectifs précis pour dével­opper la capacité des organisations membres de la FIJ, renforcer les syn­dicats, améliorer leur recrutement et organiser tous les travailleurs engagés dans l’activité journalistique, les aider à faire respecter leurs droits sur leur lieu de travail et à réaliser des avancées dans la protection de l’emploi et des normes internationales du travail;                     

encourager et soutenir la coopération bilatérale entre organisations mem­bres de la FIJ et ses groupes régionaux pour relever les défis de la mondiali­sation des médias, et travailler ensem­ble à la défense des droits des journal­istes en concluant, par exemple, des accords-cadres internationaux et en établissant des comités d’entreprise in­ternationaux dans les grands groupes de presse multinationaux.


DEVENIR LE PORTE-PAROLE MONDIAL DES JOURNALISTES 

réviser le fonctionnement des médias de la FIJ au niveau mondial et régional pour en valoriser l’efficacité, la visibilité et la portée du matériel que produit la FIJ afin de la convertir en porte-parole mondial des journalistes;                     

développer un plan structuré d’utilisation des médias électroniques dans le cadre de la stratégie globale de communication de la FIJ en ayant recours à des ressourc­es numériques et s’adossant au nouveau site de la FIJ dont la construction doit se poursuivre;            

utiliser la communication numérique pour renforcer la promotion, la diffusion et la communication des principes, con­tenus et avancées du travail de la FIJ au niveau national et régional, et créer une prise de conscience collective, accroître les échanges d’informations, et adopter les pratiques et expériences qui ont été couronnées de succès.


PLANIFIER DES CAMPAGNES EFFICACES

cartographier un calendrier d’événe­ments, dont des journées précises pour mobiliser les syndicats membres dans le monde dans le cadre de campagnes mon­diales et régionales, et allouer des res­sources au secrétariat pour leur concep­tion, préparation et mise en oeuvre, en donnant une priorité première aux jour­nalistes emprisonnés et en exil;    

poursuivre le développement de pro­grammes d’intégration de l’égalité hommes-femmes dans le journalisme et dans le travail du mouvement syndical, et valoriser l’engagement de militantes dans les structures de la FIJ;                     

poursuivre la campagne sur les droits d’auteur en vue de développer, établir, soutenir et défendre les droits de pro­priété intellectuelle de tous les journal­istes et relever le défi de règles mondiales qui régissent la protection de ces droits.


BONNE GOUVERNANCE ET UTILISATION EFFICACE DES RESSOURCES

réaliser un audit des activités de la FIJ et les restructurer, le cas échéant, pour valoriser l’efficacité des principales fonc­tions de la FIJ;                   

réaliser un examen du rôle du personnel, dont la définition de critères d’emploi pour toutes les fonctions, et mettre en place un programme de formation pour le personnel existant, notamment en syn­dicalisme et journalisme;                     

consolider les nouveaux changements in­tervenus dans la gestion de l’information sur les projets pour s’assurer que les pro­grammes répondent aux priorités et ob­jectifs décidés par les structures de la FIJ (dirigeants mondiaux, régions et organ­isations membres), qu’ils puissent être gérés au niveau régional et tirer le meil­leur parti de toutes les possibilités mon­diales et régionales de financement.


SOLIDARITE MONDIALE                     

coopérer avec le mouvement syndical au niveau mondial et régional, notamment par la mise en place d’un programme cohérent et coordonné avec le Conseil des Fédérations syndicales internationales, la CSI et ses organisations régionales, et tis­ser des alliances nouvelles et des coopéra­tions avec d’autres fédérations;

encourager les organisations membres à mobiliser leurs membres pour se soutenir mutuellement dans la défense des droits sociaux et professionnels, et développer au sein du secrétariat de la FIJ des moyens pour coordonner ce travail de solidarité;

essayer de travailler sur des cas précis avec Union Network International au niveau mondial et régional pour valoris­er la syndicalisation et défendre les jour­nalistes et tous les travailleurs du secteur;

relancer la campagne de la FIJ pour la défense et la promotion des valeurs du service public dans l’audiovisuel en se fondant sur l’indépendance rédaction­nelle, des programmes de qualité, des systèmes comptables et administratifs re­sponsables, et essayer de les intégrer à la campagne pour des Services publics de qualité du Conseil des Fédérations syndi­cales internationales.


UNE PROFESSION SÛRE

réorganiser l’engagement de la FIJ dans les institutions internationales suite à l’appréciation de son statut auprès de l’UNESCO, un statut aujourd’hui d’asso­cié, et donner un nouvel élan à sa cam­pagne mondiale de soutien au Plan d’Ac­tion des NU en vue de mettre un terme aux crimes perpétrés à l’endroit des jour­nalistes et à leur impunité;

consolider son département de sécu­rité, donner la priorité à la mise en oeu­vre d’une stratégie globale de la FIJ sur la sécurité, développer des programmes per­sonnalisés pour les journalistes, dévelop­per l’utilisation de l’Observatoire des inci­dents dans les médias, assurer la sécurité en ligne et prendre d’autres mesures de promotion et de développement du tra­vail du Fonds d’entraide de la FIJ;

investir plus dans la sécurité en travail­lant avec le Comité international de la Croix rouge pour populariser leur hot­line, coopérer avec des agences spécial­isées à la mise en place de systèmes de logements sécurisés et d’autres aspects pour soulager les pressions qui pèsent sur les journalistes.


UNE ORGANISATION INTERNATIONALE ACTIVE LUTTE CONTRE

développer et valoriser les activités des projets en fonction des objectifs généraux de la FIJ mais en donnant la priorité à des actions qui s’adressent à la mondialisation, à la syndicalisation, à l’égalité hommes-femmes et à la réglementation des médias;

cartographier un plan annuel mondial pour l’engagement de la FIJ dans des in­stitutions internationales, du travail en cours avec l’UNESCO et le Conseil des droits de l’homme à des activités plus ci­blées au NU ou notre participation à la Conférence annuelle de l’OIT;

promouvoir des activités stratégiques mais disciplinées pour promouvoir la force de nos campagnes en mobilisant la base militante de nos organisations mem­bres et en tirant le meilleur avantage de nos outils les plus avancés sur le net en vue de mobiliser, d’organiser des pétitions de s’engager auprès d’un public plus large.