La Fédération Internationale des Journalistes est la plus vaste organisation de journalistes au monde. D'abord établie comme la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) en 1926 à Paris, elle a été relancée en tant que l'Organisation internationale des journalistes (OIJ) en 1946, et pendant la guerre froide elle a regroupé ses membres de l'ouest dans sa forme actuelle, en 1952, à Bruxelles. Aujourd’hui, la FIJ représente environ 600.000 membres dans plus de 140 pays.

 

La FIJ promeut les actions internationales visant à défendre la liberté de la presse et la justice sociale par le biais de syndicats nationaux de journalistes forts, libres et indépendants.

La FIJ est indépendante sur le plan politique mais promeut les droits de l’homme, la démocratie et le pluralisme.

La FIJ est opposée à toute forme de discrimination et condamne l’emploi des médias comme outils de propagande ou comme outils de promotion de l’intolérance et de conflits. 

La FIJ croit en la liberté de l’expression politique et culturelle et défend les droits syndicaux et les autres droits de l’homme fondamentaux.

La FIJ est reconnue par les Nations Unies et par le mouvement syndical européen comme étant l’organisation habilitée à s’exprimer au nom des journalistes. 

La FIJ soutient les journalistes et leurs syndicats lorsqu’ils se battent pour leurs droits syndicaux et professionnels et a créé un Fonds international de sécurité afin de fournir une aide humanitaire aux journalistes dans le besoin. 

La politique de la FIJ est établie par son Congrès, qui se réunit tous les 3 ans, et est mise en œuvre par le Secrétariat, dont le siège est situé à Bruxelles, sous la direction d’un Comité exécutif dont les membres sont élus. Le dernier Congrès de la FIJ s’est déroulé à Angers, France, du 7 au 10 juin 2016.